Eolienne à axe horizontal pour particulier

L’éolienne horizontale est l’une des éoliennes les plus connues et les plus répandues, vous en avez sûrement déjà croisé en vous baladant à l’extérieur. D’ailleurs, la France possède le deuxième plus grand gisement éolien d’Europe, grâce à elle. L’éolienne horizontale a aussi su séduire ces dernières années les particuliers, notamment par son rendement et sa solidité.

Comment fonctionne une éolienne horizontale ?

L’éolienne horizontale possède un axe de rotation placé horizontalement par rapport au sol, d’où son nom. Elle fonctionne avec une hélice composée de plusieurs pales. La force du vent entraîne l’hélice ce qui permet de transformer une énergie cinétique en énergie mécanique puis en électricité recueillie grâce à un générateur, placé en haut du mât. Globalement, l’éolienne horizontale domestique fonctionne selon le même principe sur les éoliennes de grandes capacités qu’on voit dans les nombreux parcs éoliens en France. Son équipement s’oriente selon la direction du vent, afin de capter toute son énergie.

Pourquoi choisir une éolienne horizontale ?

L’éolienne horizontale possède un très bon rendement, elle peut largement couvrir une partie des besoins en électricité. Une éolienne unique pourra toutefois difficilement couvrir la totalité des besoins d’un grand foyer, à moins de la relier à des batteries qui vont stocker l’énergie et procéder à sa redistribution quand les vents seront faibles. Son rendement moyen est compris entre 10 kW et 20 kW, selon le modèle, alors que sa grande rivale, les éoliennes verticales, atteignent au maximum 10 kW. Les éoliennes horizontales s’adaptent d’elles même à l’orientation du vent, ce qui permet une performance énergétique au maximum.

Vous pouvez aussi coupler votre éolienne avec des panneaux solaires. Si la production de votre éolienne est finalement supérieure à vos besoins personnels, vous pouvez la revendre en partie ou en totalité à EDF. Chaque kWh vous rapportera environ 0,082 €.

Eolienne horizontale

 

Elle est moins résistante aux vents puissants que l’éolienne verticale. Les mâts peuvent être renforcés dans les régions sujettes aux tempêtes, en plus d’ajouter un frein au niveau du rotor pour que, dépassée une certaine vitesse, les pales stoppent leur mouvement.

Quels sont les différents types d’éoliennes horizontales ?

Il existe deux types d’éoliennes à axe horizontal à ce jour :

  • Les éoliennes horizontales parallèles à la direction du vent, ce sont les plus courantes aussi bien pour les professionnels que pour les particuliers. Elles sont équipées d’un système leur permettant de s’orienter face au vent, leurs hélices peuvent être en amont de la machine par rapport au vent (hélice au vent) ou en aval (hélice sous le vent). Dans la majorité des cas, les particuliers installent des éoliennes de type « amont », c’est-à-dire que le vent souffle directement sur les pâles, très rigides, de l’éolienne. La configuration « aval », ce qui veut dire que le vent souffle sur l’arrière des pâles, correspond surtout aux petites éoliennes, car leurs pâles sont plus fragiles. C’est plutôt cette dernière qui correspond aux petites installations des particuliers.
  • Les éoliennes horizontales perpendiculaires à la direction du vent, elles nécessitent un dispositif d’orientation pour parvenir à capter l’énergie du vent. Ses rendements sont aussi moins importants.

On peut aussi noter que les éoliennes horizontales peuvent avoir trois pales, dans la majorité des cas, mais aussi deux ou une pâle. Ces dernières sont cependant moins fiables.

Installer une éolienne horizontale chez soi

Avant tout achat, il est important de connaître la force moyenne des vents de votre région et si l’éolienne horizontale est compatible avec votre lieu d’habitation. Et oui, il faut prendre en compte que ce type d’éolienne prend beaucoup de place sur un terrain en plus d’être un peu bruyante : elle n’est, par conséquent, pas du tout adaptée au milieu urbain. Le souffre du vent doit être régulier et suffisamment fort pour alimenter votre installation, en étant supérieur à 20 km/h, et votre terrain doit être bien dégagé. Si vous ne savez pas comment mesurer ces données, vous pouvez vous renseigner auprès d’un service météo ou consulter l’atlas des vents.

Pour un particulier qui ferait appel à un artisan, l’installation d’une éolienne horizontale va dépendre de plusieurs facteurs : sa puissance, sa taille, son diamètre, les possibilités du terrain, la vitesse du vent, les travaux d’ancrage. Une installation standard devrait coûter entre 10 000 € et 25 000 €, l’éolienne horizontale étant généralement un peu plus chère que la verticale. Vous aurez besoin d’obtenir un permis de construire si votre éolienne mesure plus de 12 mètres. Par contre, pour le petit éolien, aucune autorisation préalable n’est nécessaire à condition que le site ne soit ni classé, ni protégé.

Pour éviter tout problème avec vos voisins, il est préférable avant l’installation de prévenir vos voisins dans un rayon de 500 mètres afin qu’ils puissent exprimer leur avis.  Si vous comptez vendre votre énergie à EDF, il est nécessaire de faire une demande écrite au maire de la commune concernée. En zone rurale, le syndicat d’électrification s’occupera du raccordement, en zone urbaine, ce sera EDF.