Eolienne de pompage pour particulier

Pour récupérer de l’eau (et oui ici on ne parle pas d’électricité !), les éoliennes de pompage sont particulièrement prisés des particuliers et répandue partout dans le monde. Elles sont différentes des autres éoliennes que l’on vous a présenté jusqu’à présent. C’est surtout dans le milieu rural qu’elle possède des adeptes, car elle permet d’économiser de l’énergie avec un pompage d’eau efficace et peu onéreux.

Comment fonctionne l’éolienne de pompage ?

L’éolienne de pompage comporte un dispositif qui permet de transformer l’énergie cinétique obtenue par le vent en énergie mécanique. Avec la force du vent, les pales de l’éolienne tournent afin d’activer un piston qui va aspirer l’eau. Pour que le système fonctionne, il faut au minimum un vent de 3 m/s, ce qui correspond à 11 km/h. C’est une invention d’origine asiatique très ancienne qui remonterait au 9ème siècle ! Mais comme le dit l’adage, les procédés les plus simples sont souvent les plus efficaces.

Lors de son installation, il faut bien prendre en compte la profondeur du puits : pour que l’éolienne de pompage soit rentable, il faut que la profondeur de pompage soit inférieure à 15 mètres. Le pompage peut être opéré soit directement à la verticale du puits soit jusqu’à 100 mètres de distance horizontale, si la profondeur est faible. Il faut aussi prendre garde à la force du vent et à sa régularité, auquel cas il faudra la positionner en hauteur de manière à ce qu’elle arrive à percevoir un courant d’air exploitable.

Éolienne de pompage

Pourquoi installer une éolienne de pompage ?

Cette éolienne permet d’obtenir de l’eau pour l’irrigation, pour abreuver les troupeaux, pour arroser le jardin, pour assécher les zones humides, pour son usage personnel si on vit en pleine nature. Elle est aussi particulièrement utile en pisciculture. Elle peut oxygéner un point d’eau stagnante, comme un étang.

L’éolienne de pompage est idéale pour les particuliers : elle est facile à construire, à entretenir et possède un coût très faible. Si vous ne la faites pas vous même (car il est tout à fait possible de concevoir soi-même son éolienne),  le prix de votre éolienne de pompage va varier selon le modèle, la profondeur du puits, les caractéristiques du site et aussi les besoins en eau. Les modèles simple, réalises à base de bois coûtent généralement entre 500 à 1200 euros. Pour ceux qui optent pour les modèles qui sont associés à des pompes à corde, le prix est de 400 à 700 euros environ.

C’est, de plus, un appareillage robuste capable de fonctionner pendant plusieurs années et doté d’un système de blocage des pales si jamais le vent souffle très fort. Côté environnement, les éoliennes de pompage évitent des rejets de CO2. Elles n’ont pas besoin de courant électrique ou de carburant. Elles ne nécessitent pas non plus de composants électroniques.

Avant toute fabrication, ou tout achat, il faut cependant prendre en compte que les éoliennes de pompage ne sont pas adaptées aux zones urbaines, elles sont parfois bruyantes et plutôt encombrantes (leur hauteur pouvant atteindre jusqu’à 15 mètres. Et il est, bien sûr, nécessaire qu’elle soit positionnée à un endroit très proche d’une source d’eau.

Quels sont les différents types d’éoliennes de pompage ?

Les éoliennes de pompage peuvent se présenter avec un axe vertical ou horizontal au niveau de la conception des pales. Elles peuvent avoir un rotor Savonius ou Darrieus. Le système de pompage peut différer selon les modèles : soit une pompe à piston, soit une pompe centrifuge. Le plus important à savoir lorsqu’on fait son choix, c’est de savoir différencier le besoin des deux pompes.

Si votre projet consiste à oxygéner un bassin ou à créer une cascade, il est plus simple de passer par une pompe centrifuge étant donné qu’il n’y a pas beaucoup de hauteur.  Suivant la profondeur que vous souhaitez que votre éolienne atteigne, vous pouvez utiliser une pompe immergée ou bien située sur l’éolienne.  Dans tous les cas, si la profondeur est supérieure à 10 mètres, il faudra utiliser une pompe à piston. Il n’y a pas besoin de beaucoup de vitesse pour faire fonctionner une pompe à piston. En revanche, il faut un couple le plus important possible. A contrario, une pompe centrifuge à besoin de vitesse et d’un couple beaucoup moins important. C’est donc un facteur déterminant pour choisir le design de son système de captation du vent.

Le type d’éolienne de pompage le plus connu est le « moulin américain », c’est celle qu’on entrevoit dans tous les films de western.

Eolienne de pompage

Elle comporte généralement un rotor en acier à plusieurs pales, semblable à un ventilateur, et elle entraîne une pompe à mouvement alternatif au moyen d’une boite de démultiplication directement monté sur une pompe à piston installée dans le forage se trouvant juste au dessous.

Comment installer mon éolienne de pompage ?

Sachant que le vent ne s’agite pas en permanence, et que l’eau n’est pas forcément utilisée tout de suite par vos soins, il est préférable d’avoir recours à une réserve située en hauteur. A l’image des éoliennes qui stockent l’électricité sur des batteries, votre éolienne de pompage stockera l’eau dans cette réserve. Pour bien installer votre système, il faut procéder à un calcul :  les mètres cubes par jour dont vous avez besoin et le nombre de litres d’eau que votre éolienne remontera par jour en moyenne. Partant de ces informations, il faut ensuite adopter une bonne marge pour pallier aux périodes sans vent. Avec ces éléments, on peut alors dimensionner sa réserve.

Si celle-ci est placée à une certaine hauteur, elle peut aussi distribuer l’eau sous pression. Pour y parvenir, encore un calcul : 10 mètres de hauteur = 1 bar. Pour un usage domestique (douche, robinets, etc.), une hauteur de 5 mètres suffira. Si vous souhaitez irriguer un terrain, alors la méthode la plus utilisée est celle d’installer un système de goutte-à-goutte qui fonctionne à basse pression.

Vous pouvez ensuite mettre en place un système de flotteur pour arrêter automatiquement votre éolienne lorsque la réserve d’eau est pleine.