Entretien de mon éolienne

Investir dans une éolienne domestique nécessite certaines conditions. Le vent doit être constant, un souffle idéalement compris entre 15km/h et 90km/h. L’environnement doit-être étudié, le terrain doit être grand et dégagé et le sol doit être solide. Lorsque ces conditions sont réunies, l’installation d’une éolienne domestique est possible. Une fois votre éolienne installée, vous pouvez enfin en profiter. Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Une éolienne domestique ça s’entretient.

Comment bien entretenir une éolienne domestique ?

Bien entretenir son éolienne domestique permet de maintenir son efficacité sur la durée. Il est donc important de rester attentif au bon état de son éolienne domestique.

Contrôler son éolienne après une tempête

En cas d’orage ou de tempête, il est conseillé de faire contrôler le bon fonctionnement d’une éolienne domestique par un professionnel. Vous pouvez, en amont de ce contrôle, vérifier si votre éolienne tourne bien, si elle ne fait pas de bruit anormaux. Les éoliennes domestiques sont plus fragiles que les éoliennes industrielles. Certains vents peuvent donc leur causer des dommages. Il est très fortement conseillé de faire un check-up d’une éolienne après un évènement venteux important. Un ralentissement des pales, un bruit inhabituel peuvent apparaître. Si c’est le cas, faites appel à un professionnel qui changera peut-être certaines pièces ou fera juste un bon entretien pour la faire repartir de plus belle.

Selon le type d’éolienne choisit, la résistance au vent n’est pas la même. Les éoliennes les plus vendues résistent à des vents de 90km/h, certaines, plus performantes, peuvent supporter des vents dépassants les 200km/h. Sur les éoliennes domestiques, un système de freinage est indispensable. Ce système va permettre de ralentir ou de stopper totalement la rotation des palmes en cas de vent violent. Cela permet d’éviter d’abîmer l’éolienne et d’éviter les accidents. Plusieurs systèmes de freinage sont commercialisés. Des freins mécaniques peuvent être installés afin d’arrêter l’éolienne lorsque les vents deviennent trop violents. Ces freins empêchent donc les pales de tourner. L’orientation de l’éolienne peut aussi être modifiée afin de freiner l’action du vent.

Faire réviser son éolienne une fois par an

Une éolienne a, en moyenne, une durée de vie de 20 ans. La solution pour augmenter cette durée et faire en sorte que votre éolienne domestique atteigne les 30 ans, est de l’entretenir tous les ans. Un entretien par an n’est pas considéré comme un entretien dit « important ». C’est-à-dire que le fait de n’avoir à l’entretenir qu’une fois par an est un avantage pour un propriétaire d’éolienne.

L’entretien d’une éolienne domestique consiste à faire un nettoyage régulier. Ce nettoyage doit se faire sur toutes les parties constituants une éolienne : les pales, le générateur, le démultiplicateur… L’entretien se résume le plus souvent par un nettoyage. Toutefois, le remplacement d’une pièce peut être indispensable pour le fonctionnement de l’éolienne. Au moment de l’achat de votre éolienne, une garantie vous sera proposée. Cette garantie est souvent comprise entre 2 et 3 ans. Si pendant ces années à venir, vous êtes confronté à une panne d’une pièce, peu importe laquelle, votre vendeur-installateur sera dans l’obligation de vous la remplacer sans frais supplémentaires.

Le coût de l’entretien par un professionnel

Il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel pour l’entretien annuel d’une éolienne domestique. Cette intervention a un coût. Le coût annuel de l’entretien d’une éolienne est estimé à 2 % du montant investi au départ. Les éléments d’une éolienne sont robustes, ils ont été imaginés et optimisés pour résister aux intempéries.

Lors de l’achat d’une éolienne, un contrat d’entretien vous est proposé. Ce contrat permet de garantir l’inspection de votre matériel chaque année. Un contrat de maintenance coûte au propriétaire de l’éolienne entre 200 € et 1000 € par an. Cela dépend de l’éolienne installée. Une éolienne puissante avec une technologie très élaborée va nécessiter des compétences plus pointues de la part du professionnel. Une maintenance peut aussi être perçue différemment de la part du professionnel. Elle peut être préventive ou curative.

Les vérifications à effectuer soi-même sur son éolienne

L’intervention est indispensable une fois par an mais vous devez tout de même faire attention à votre éolienne tout au long de l’année. Une éolienne qui fonctionne mal, ça se voit et ça s’entend. Vous pouvez le voir en regardant les pales tourner. Si elles tournent mal ou plus lentement que d’habitude, il faut intervenir. Vous pouvez aussi le voir sur vos rendements. Une chute de rendements doit attirer votre attention et peut indiquer un problème technique au niveau de l’éolienne. Si votre éolienne est bruyante, ce n’est pas bon signe. Un élément n’est pas en grande forme. Certaines pièces sont plus sensibles que d’autres et sont à vérifier le plus souvent possible : les pâles, le démultiplicateur et l’alternateur.