Mon éolienne domestique

L’éolienne et l’énergie éolienne

« Eole » était le nom donné au Dieu du vent. L’histoire raconte qu’Eole apporta le vent à Ulysse à son retour de la guerre de Troie.

La première éolienne a été créée en 1888. Un dénommé Charles Brush à créé sa propre éolienne domestique pour alimenter sa maison en électricité. La première éolienne industrielle est arrivée deux ans après pour fabriquer de l’hydrogène par électrolyse.

Une éolienne permet de transformer l’énergie cinétique du vent en énergie mécanique de type éolienne. Les éoliennes actuelles sont utilisées pour produire de l’électricité de type éolienne. Cette électricité est consommée localement ou introduite sur le réseau électrique. Cela va dépendre de l’emplacement de l’éolienne. Une éolienne peut-être installée sur un site isolé ou bien dans ce que l’on appelle « un champ d’éoliennes », c’est-à-dire un regroupement d’éoliennes connectées au réseau.

Les composants d’une éolienne industrielle

3 éléments principaux composent une éolienne :

  • Les pales (ou les ailes) : les nouvelles éoliennes disposent de 2 ou 3 pales. Ces pales tournent autour d’un rotor à axe horizontal et peuvent être de différentes matières (bois, plastique, verre, métal…). Les ailes balaient un diamètre variant entre 40 mètres et 120 mètres.
  • Le mât (ou la tour) : les pales formant l’hélice de l’éolienne sont placées en haut de la tour. La taille de cette tour varie entre 50 mètres et 110 mètres. Tout comme les ailes, le mat peut être fait d’assemblages de croisillons métalliques, en béton ou en métal.
  • Le cœur électrique : les éoliennes destinées à produire de l’électricité possède une partie électrique. Elle se situe en haut de la tour. L’hélice fait tourner le générateur électrique. Entre ces deux composants se trouve, le plus souvent, un multiplicateur de vitesse. Une hélice d’éolienne tourne à des vitesses d’environ 10 à 60 tours par minute. Un générateur électrique doit être entraîné entre 1000 et 1500 tours par minute. Le multiplicateur de vitesse est donc indispensable dans cette équation.

Utiliser une éolienne domestique

L’éolienne domestique est une éolienne de petite taille imaginée et réalisée pour fournir une électricité à une seule habitation. Les éoliennes domestiques affichent, généralement, une puissance comprise entre 100W et 20kW. Elles sont optimisées pour ne pas être trop imposantes chez un particulier. Leurs mâts font entre 10 et 35 mètres.

Choisir l’éolien domestique pour alimenter son foyer peut être une démarche économique, mais en réalité cette initiative a toujours un aspect écologique fort. Produire sa propre électricité tout en contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre est un acte citoyen. En effet, une éolienne domestique n’occasionne aucune pollution atmosphérique et ne créé aucun déchet. Cette solution ne modifie ni la faune, ni la flore et n’est pas dangereuse.

Toutefois, il faut bien prendre en compte les deux aspects un peu moins plaisant. Tout le monde ne trouve pas une éolienne agréable à regarder et donc à avoir dans son paysage. Il faut savoir qu’une éolienne peut générer un bruit pouvant être désagréable pour certaines personnes. Les nouveaux modèles d’éoliennes domestiques ont été étudiés pour réduire ces bruits. Avant d’investir dans une éolienne et de l’installer, il faut tout de même demander la permission aux voisins proches de l’habitation.

Pour installer une éolienne chez soi, il existe plusieurs possibilités : investir dans un kit d’éolienne domestique, acheter les différentes pièces et fabriquer soi-même son éolienne. Une éolienne seule ne suffit pas pour créer de l’électricité. Il faut la relier à un régulateur ou un contrôleur de charge, puis à une batterie et enfin, un convertisseur.

Eolienne domestique : les avantages

Pourquoi est-ce avantageux pour les particuliers d’installer une éolienne domestique ? L’énergie éolienne dans son ensemble représente énormément d’avantages. Il s’agit d’une énergie 100 % naturelle, une énergie 100 % renouvelable et une énergie 100 % durable. Ces trois points ne sont pas négligeables. De plus, l’énergie éolienne est produite grâce au souffle du vent. Elle ne connaît donc aucun risque de pénurie. À l’inverse, d’autres énergies nécessitent un combustible sous-jacent (nucléaire, thermique…). Cette énergie 100 % naturelle ne génère aucune pollution et n’implique aucun rejet dans l’air dû à la transformation électrique.

Le besoin en surface au sol est minime. L’installation d’une éolienne nécessite peu de place. Comparée à des panneaux photovoltaïques qui occupent une vaste superficie, une éolienne occupe peu de surface pour une puissance optimale. Utiliser le vent pour créer de l’énergie est une idée plus qu’ingénieuse. Le vent souffle plus fort en hiver et il s’avère que c’est durant cette saison la plus froide que l’on dépense le plus d’énergie. Les besoins des foyers en chauffage sont plus élevés.

Les éoliennes domestiques proposent de nombreuses solutions avantageuses aux particuliers. Elles sont donc écologiques, elles ne produisent ni gaz à effet de serre, ni déchets radioactifs. Une éolienne pour particulier est aussi économiquement très intéressante ! Passer à l’énergie éolienne permet de réduire sa facture d’électricité entre 50 et 100%. Si une éolienne produit plus d’électricité que le foyer en consomme, il est possible de revendre le surplus à un réseau de distribution. L’utilisation de l’énergie éolienne produit peut donc être « autoconsommée » ou bien revendue.

Une éolienne domestique peut permettre à certains foyers non raccordés au réseau de bénéficier tout de même d’électricité. Et en cas de panne de courant, les logements approvisionnés par une éolienne n’ont aucun souci à se faire !

Avant de choisir l’énergie éolienne, il est important de s’intéresser à toutes les énergies « domestiques » possibles. Il y a quelques années, tout le monde voulait installer des panneaux solaires sur sa maison ou sur son camping-car pour pouvoir être autonome. L’énergie photovoltaïque avait la cote. Il est encore possible de le faire. Cette énergie est moins appréciée de nos jours, car l’énergie éolienne a pris sa place.

L’installation d’une éolienne est simple, elle nécessite peu de place. L’argument qui place l’énergie éolienne sur la première place du podium est : sa rentabilité. L’énergie éolienne est trois fois plus rentable que l’énergie photovoltaïque. En prenant en compte que le prix d’investissement de départ est le même pour ces deux énergies. La question « plutôt choisir l’énergie éolienne ou l’énergie photovoltaïque? » a une réponse très simple. L’énergie éolienne est, sur tous les points, plus avantageuse que l’énergie photovoltaïque. Il est tout de même possible de choisir les deux énergies, en investissant dans des panneaux solaires et une éolienne. Cette possibilité peut convenir à de nombreux foyers.

Les démarches pour installer une éolienne domestique

L’installation d’une éolienne dure environ quelques jours. C’est assez rapide. Avant cette installation, il y a quelques démarches à effectuer pour tout faire dans les règles.

Les démarches auprès de la mairie

Un foyer voulant installer une éolienne domestique doit effectuer plusieurs démarches auprès de la mairie de sa commune. Ces démarches vont dépendre de la taille de l’aérogénérateur de l’éolienne choisie. Lorsqu’une éolienne mesure plus de 12 mètres de haut, il est obligatoire d’obtenir une permis de construire en amont. Si elle mesure moins de 12 mètres de haut, une déposition de déclaration préalable de travaux suffit. Ces démarches doivent être finalisées avant de démarrer l’installation de l’éolienne. Il est même conseillé de les engager avant d’investir dans une éolienne domestique.

Les démarches pour revendre son surplus d’électricité

En installant une éolienne domestique, vous pouvez vous retrouver avec un excédent d’électricité. Cet excédent peut être une aubaine pour un foyer. Il permet de revendre sont électricité et de faire des bénéfices.

Un critère en particulier peut-être important pour revendre son électricité. Si le terrain où l’éolienne est installée est situé dans une Zone de Développement Eolien (ZDE), il suffit de renseigner cette éolienne auprès de la mairie ou de la préfecture rattachée au terrain. Une fois cette éolienne déclarée, si elle est en zone ZDE, EDF est obligé de racheter l’excèdent d’électricité au prix de 0,082 €/kWh. Un contrat devra être signé au préalable avec le fournisseur. Si le terrain n’est pas situé en zone ZDE, il n’y a aucune obligation de rachat. Il est tout de même possible de revendre son électricité à un fournisseur d’énergie filiale d’EDF, un Réseau de Transport d’Electricité (RTE). Dans cette situation les tarifs ne sont pas fixes, ils ne sont pas réglementés. Les contrats signés avec tous les fournisseurs d’énergie sont valables durant 20 ans. Le tarif fixé à la signature du contrat sera donc le même durant ces vingt ans.

Informer le voisinage

Les voisins doivent être inclus dans votre liste de choses à faire avant de se lancer dans l’installation d’une éolienne sur votre terrain. L’apparition d’une éolienne d’environ 10 mètres dans un paysage peut surprendre. Les voisins ont le droit d’être prévenu en amont. Une éolienne peut être considérée comme une pollution visuelle, ils ont donc leur mot à dire. Il est important de les informer du projet dès le début de continuer d’échanger avec eux tout au long du processus d’installation. Exposer le projet, présenter la future éolienne (sa taille, ses nuisances sonores existantes ou non…) et détailler les avantages d’une éolienne domestique peut permettre de désamorcer certaines inquiétudes.

Pour éviter les nuisances sonores, une éolienne ne doit être installée trop près d’une maison. La règlementation indique qu’une éolienne ne doit pas émettre plus 47 décibels, de jour comme de nuit. L’ombre d’une éolienne est aussi à prendre en compte. Une ombre portée peut causer une nuisance visuelle. Quelques chiffres peuvent vous aider à visualiser le mieux en termes de pollution visuelle. Une façade avec des fenêtres ne doit pas recevoir d’ombre portée plus de 17 jours par an et pas plus de 20 minutes par jour. Les jours nuageux ne sont pas inclus dans ces calculs.

Les précautions à prendre avant d’installer une éolienne domestique

L’installation d’une éolienne chez un particulier n’est pas à prendre à la légère. Les éoliennes ont énormément de qualités et d’avantages mais elles ne sont pas adaptées à tous les terrains et à tous les foyers. Il est important de bien réfléchir avant de se lancer dans un projet de cet ampleur. Plusieurs points sont à étudier méticuleusement et cela peut prendre plusieurs mois.

Pour qu’un terrain puisse accueillir une éolienne domestique, il est impératif qu’il soit dégagé, exposé au vent et situé proche d’un point d’utilisation. Ce vent doit être exploitable. Il est conseillé, même obligatoire, de réaliser un test pendant trois mois minimum durant la période hivernale, les mois les plus venteux. Ce test va permettre de juger si les vents sont idéaux ou non pour faire fonctionner une éolienne.

Il faut prendre le temps de réaliser toutes les démarches nécessaires et de bien choisir son éolienne. Si le terrain est situé dans une zone venteuse mais pas extrêmement venteuse non plus, une éolienne haute peut-être plus adaptée. En effet, plus une éolienne est haute, meilleure sera la production d’électricité. Dans les régions très venteuses, les éoliennes les plus basses peuvent suffire.

Lors de votre achat, pensez à demander une extension de garantie. La durée de vie d’une éolienne est comprise entre 10 et 20 ans pour peu que l’entretien de l’éolienne soit bien réalisé. Les fabricants et les revendeurs proposent une garantie de 2 ans après l’achat. Rajouter une garantie de 5 ans permet d’avoir l’esprit léger durant 7 ans.