Fabriquer moi-même mon éolienne

Pour des questions de budget financier ou tout simplement parce que vous êtes un bricoleur né, vous pouvez avoir l’envie d’ériger vous même votre éolienne, voir même de la construire intégralement. De plus, si celle-ci fait moins de 12 mètres de hauteur, elle n’a pas besoin d’être déclarée. De l’éolienne en carton, jusqu’à l’éolienne à plusieurs milliers d’euros, nous vous guidons dans sa construction DIY.

Fabriquer mon éolienne pour moins de 30 euros

C’est l’exploit qu’a réussi un néo-zélandais de 38 ans en concevant une éolienne pour moins de 30 euros ! Daniel Connell a construit son éolienne économique en France au château de Millemont (Yvelines), en région parisienne, en se basant uniquement sur de la récupération. Avec une vidéo qui comporte 52 étapes, vous pouvez aussi réaliser votre éolienne DIY. Mais avant de vous mettre au travail, assurez-vous de disposer d’au moins six heures et d’être aidé par quelqu’un. Le guide de construction est aussi disponible gratuitement sur internet, à une seule condition : il faut savoir lire et comprendre l’anglais. L’éolienne en question est capable de supporter des vents allant jusqu’à 105 km/heure. Dans le commerce, elle vaudrait, suivant sa puissance, entre 500 et 1 000 euros, sans l’installation ni la batterie.

Par contre, ne vous attendez pas à alimenter toute votre maison en énergie. Ce petit modèle permet tout au plus de recharger un téléphone portable ou d’allumer quelques lampes.

Fabriquer mon éolienne en kit : Un DIY de 1 500 à 4 000 euros

Si vous souhaitez construire votre éolienne, mais que vous n’êtes pas sûr d’être un bon bricoleur, vous pouvez aussi commander un kit d’éolien domestique. Il contient tous les éléments essentiels à l’installation d’une éolienne pour particulier : une éolienne à monter, un mât, un contrôleur de charge, une batterie, un adaptateur, un onduleur, des câbles électriques, un coffret de protection et, bien sûr, un guide d’installation. Ces kits sont disponibles à la vente dans la plupart des grandes chaînes de magasins de bricolages depuis 2010.

Ils permettent de fabriquer des petites éoliennes qui ne dénaturent pas l’environnement et font très peu de bruit. Ce sont dans la majorité du temps des éoliennes verticales, car elles sont multidirectionnelles. En tant que particulier, dans ce cas de figure, pas besoin de se soucier du vent lors de son installation. Le prix de ces kits varient entre 1500 et 4500 euros, suivant le modèle et la puissance que vous avez choisi. Vous pouvez bénéficier d’aides financières (lien vers page aide financement) même si c’est une éolienne en kit. Sa taille ne permettra pas de fournir de l’électricité pour l’ensemble de vos dépenses énergétiques, mais elle aidera grandement : une éolienne pour particulier en kit est généralement rentabilisée au bout d’une dizaine d’années.

Fabriquer mon éolienne « Piggott » : 2 100 à 7 300 euros

Dans la mouvance de l’auto construction, on retrouve l’éolienne dite « Piggott ». Elles sont présentes aujourd’hui dans un peu plus de 150 foyers en France. L’Écossais Hugh Piggott a voulu, il y a une vingtaine d’années, donner la possibilité aux foyers modestes, mais aussi aux passionnés de construction de construire leur propre petite éolienne. Après plusieurs tentatives, il a réussi à faire fonctionner une éolienne fabriquée avec des matériaux et des composants mécaniques récupérés chez des grossistes. A partir de son plan initial, six modèles ont été déclinés. Ils vont d’un mètre 20 de diamètre (200 W nominale) à quatre mètres 20 (2 kW nominale), pour des hauteurs de mât, de manière générale, comprises entre 12 et 24 mètres.

Leur coût de construction est très bas, il est compris entre 350 et 1 500 concernant l’achat des matériaux nécessaires. La facture grimpe concernant l’installation du dispositif de gestion électrique et le local technique : le prix total revient alors à une fourchette comprise entre 2 100 et 7 300 euros, elle peut même aller jusqu’à 11 000 euros pour les grandes éoliennes.

Vous pouvez réaliser ce projet grâce à l’accompagnement de diverses associations, qui en plus de vous former durant des stages d’une semaine, réalisent une étude de faisabilité sur votre terrain.

Ces éoliennes peuvent couvrir une partie ou la totalité des besoins en énergie d’un foyer, si on ne prend pas en compte le chauffage. L’idéal est de les coupler avec des systèmes photovoltaïques et des appareils de chauffage si vous souhaitez rendre toute votre maison indépendante énergiquement.

Fabriquer mon éolienne avec de la récup : des aimants, du fil de cuivre, du PVC, des roues de vélo…

En s’inspirant des éoliennes Piggott, Barnabé Chaillot, bricoleur inventif, s’est attaché dans l’une de ses vidéos à la construction, à base de matériaux de récupération, de 5 prototypes d’éoliennes à axe verticale et de 3 prototypes de générateur à aimant néodyme.

Vous pouvez retrouver toutes les étapes de fabrication dans la vidéo ci-dessous :

Fabriquer mon éolienne en carton : le prix de la pédagogie

Par intérêt pédagogique, ou simplement pour le plaisir, il est possible de fabriquer une éolienne en carton. C’est un procédé très simple, qui nécessite peu de matériel, et un excellent exercice pour comprendre comment fonctionne la conversion du vent en électricité.

Préparer le matériel nécessaire

Pour fabriquer votre chef d’œuvre, munissez-vous :

  • d’un petit moteur électrique
  • de deux fils électriques
  • d’une boîte en carton
  • d’un grand morceau de carton
  • d’une lampe de poche
  • d’un bouchon en liège
  • d’un tube en PVC

Avec ce matériel, l’objectif est de réaliser les trois éléments qui feront apparaître votre éolienne : les pales, le moteur et le support.

Pour faire les pales, vous devez vous munir d’une paire de ciseaux et de votre bout de carton. Il faut que celui-ci soit léger, mais avec une bonne solidité. Découpez la forme de vos hélices dans la matière. Si vous ne disposez pas de carton, n’hésitez pas à faire un tour dans la chambre de vos enfants : vous pouvez récupérer les hélices d’un jouet cassé.

Pour le moteur, il est d’ailleurs aussi utile de le prendre directement d’un jouet. N’importe quel moteur qui fonctionne comme un dynamo fera l’affaire.

Pour fabriquer votre support, vous pouvez prendre une boîte en carton ou bien découper un socle dans une planche en bois. Quant au tube en PVC, ce sera votre futur mât d’hydrolienne.

Assembler les éléments

Commencez par découper un cercle ou un carré parfait dans votre carton, que vous mesurerez soit à l’aide d’un compas soit à l’aide d’une règle. Une fois que vous tenez votre forme en main, découpez la afin d’obtenir des fentes qui se rapprochent d’un seul et même point au centre. Une fois cette étape terminée, collez ou insérez votre morceau de bouchon sur le petit moteur que vous avez récupéré. Si vous n’avez pas trouvé de pâles provenant de vieux jouets pour enfants, découpez des lames dans votre carton. Vous pouvez aussi les réaliser avec des bâtonnets ou du carton rigide.

Collez l’extrémité des pâles sur l’autre partie du bouchon. Faites un trou au niveau supérieur de votre tube en PVC pour pouvoir y glisser une partie de votre moteur. Fabriquez un petit support en carton sur lequel vous allez coller votre moteur, pour ensuite faire adhérer le support au haut de votre tube en PVC. Branchez ensuite les fils électriques à la lampe de poche.

Vous n’avez plus qu’à profiter de votre éolienne en reproduisant le vent à l’aide d’un sèche-cheveux ! Les pâles se mettront à tourner et votre lampe de poche à clignoter. Vous êtes désormais un digne constructeur d’éolienne (lien page constructeur).