Tours antigel : ces éoliennes qui viennent en aide aux viticulteurs

0
32
tours antigel

Chaque année, les viticulteurs sont confrontés aux aléas de la météo et doivent composer avec les humeurs de cette dernière. Quand le gel pointe le bout de son nez, c’est toutes les cultures qui sont en danger. En effet, le froid peut grandement impacter les vignes. Heureusement, pour limiter les dégâts, les tours antigel se démocratisent de plus en plus. Ces éoliennes viennent en aide au secteur viticole et sont installées directement au sein des vignes. À quoi servent les tours antigel ? Comment fonctionnent ces éoliennes ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Le gel et les aléas climatiques, les grands ennemis du secteur viticole

C’est certainement le pire ennemi des vignes… Il s’agit bien du gel. Les viticulteurs redoutent chaque année de devoir s’y confronter. Le gel peut être particulièrement cruel, notamment quand il pointe le bout de son nez juste au moment où les bourgeons commencent à se dévoiler. Le gel et les aléas climatiques peuvent entraîner des pertes importantes et cela peut mettre en péril tout l’équilibre économique d’une exploitation… Et comme le gel ne touche jamais qu’une seule exploitation, c’est tout le secteur viticole qui peut être impacté… Et le manque de vin peut engendrer des pertes de marché très importantes ! Mais comment lutter contre la météo et ses tours de malice ? Des solutions existent comme nous allons le découvrir.

Présentation des tours antigel

Pour contrer les effets néfastes du gel, de plus en plus de viticulteurs s’équipent de dispositifs efficaces. Depuis quelques années déjà, d’étranges installations se sont multipliées à travers les parcelles de vignes. Il s’agit d’éoliennes… Mais pas n’importe lesquelles. Ces dernières ne tournent que quelques jours par an… Et uniquement lorsqu’il n’y a pas de vent ! Ces installations nommées “tours antigel” ont commencé à apparaître après les épisodes de basses températures de 2016 et 2017. En effet, durant ces périodes, le gel avait causé des dégâts conséquents sur de nombreuses cultures.

Comme son nom l’indique, la tour antigel permet de ventiler les terres et d’empêcher le givre de se déposer sur la vigne. Les tours peuvent être fixes ou mobiles. Les tours fixes sont installées sur un socle en béton et sont souvent les plus répandues car elles couvrent une surface plus importante. Les tours fixes mesurent généralement 10,5 m de haut tandis que les tours mobiles mesurent généralement 7 m de hauteur.

En général, une tour fixe permet de couvrir environ 5 ha. Par ailleurs, l’installation d’une tour antigel est souvent un engagement collectif. Qu’est-ce que cela signifie ? Que plusieurs vignerons investissent dans cette éolienne pour que la tour ou les tours aient plus d’efficacité. Les tours sont alors implantées à des endroits bien spécifiques, selon un quadrillage dessiné qui permet de démultiplier l’action des tours antigel.

Fonctionnement des tours antigel

La tour antigel intervient lorsque le gel menace les vignobles. Lorsque le gel cherche à s’installer, la tour antigel est utilisée pour diffuser l’air chaud vers le bas, c’est-à-dire dans la couche d’inversion. La tour antigel doit donc souffler un maximum d’air sur la plus grande distance possible. La tour réchauffe ainsi l’air près des pieds des vignes en envoyant de l’air chaud qui se trouve en altitude vers le bas. L’installation a également une autre fonction.

Avant que le gel ne pointe le bout de son nez, la tour antigel assèche l’air afin d’éviter que l’humidité ne vienne se déposer sur les bourgeons, ce qui peut alors provoquer du gel en cas de température négative. Les tours antigel peuvent être programmées pour démarrer quand les températures sont trop basses ou peuvent être démarrées manuellement. Les tours antigel peuvent fonctionner de différentes façons : grâce au gaz ou grâce à un moteur.

Mais ces éoliennes n’ont pas que des avantages. Lorsqu’elles fonctionnent, les pales des éoliennes font du bruit et cela peut provoquer des nuisances sonores. Cependant, cette méthode de lutte contre le gel sert avant tout à sauver les cultures. De plus, ces éoliennes ne tournent pas tous les jours de l’année. Les tours antigel sont uniquement là pour intervenir en cas de gel, elles fonctionnent donc quelques heures ou quelques nuits par an tout au plus.

Coût d’installation et entretien

L’installation d’une tour antigel coûte en moyenne aux alentours de 45 000 euros… Mais certaines installations peuvent aussi être plus élevées, car il peut être nécessaire d’installer un système permettant de compenser le dénivelé lors du brassage de l’air. Ce prix moyen comprend l’installation du socle en béton. Il faut également savoir que si cette somme peut paraître très importante, il s’agit d’un vrai investissement à long terme… Par ailleurs, il faut aussi savoir que les tours antigel ne demandent pas beaucoup d’entretien.

Enfin, sachez que ces installations qui sont souvent onéreuses doivent être surveillées de près. En effet, le vol sur les tours antigel n’est pas rare. Les malfaiteurs s’intéressent aux carburants et aux batteries. Pour éviter cela, il est préférable d’opter pour des cuves à double paroi.

L’aspersion des vignes, une autre alternative pour lutter contre le gel

Pour lutter contre le gel, il existe plusieurs alternatives dont les tours antigels que nous avons pu découvrir… Mais cela n’est l’unique façon de réagir en cas de gelées. En effet, l’aspersion des vignes est une solution qui a, elle aussi, fait ses preuves. L’aspersion des vignes consiste à transformer l’eau en glace en aspergeant la vigne. Le végétal est protégé par une fiche couche de glace sans que l’eau du bourgeon ne gèle.

C’est ce qu’on appelle le phénomène de surfusion. Ce système est efficace contre tous les types de gel jusqu’à -7 °C… Mais cela nécessite d’avoir accès à un cours d’eau à proximité des vignes et d’avoir une autorisation de pompage. Comme vous l’aurez compris, les tours antigels sont des solutions pérennes qui prennent place dans les vignobles pour lutter contre le gel. Ces dernières peuvent protéger des îlots de 5 ha en uniformisant les températures au sein des vignes.

La tour antigel est un investissement… Cependant, il s’agit d’une solution fiable qui a fait ses preuves ! Mais attention, cette éolienne présente aussi des inconvénients. En effet, la tour antigel fait du bruit et devient inefficace lorsque le vent souffle à plus de 10 km/h.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici