Éolienne offshore : comment fonctionne l’énergie de l’éolienne en mer ?

0
29
des éoliennes offshore

L’énergie éolienne est dans toutes les bouches. Dans l’hexagone, les parcs éoliens terrestres ne cessent de se développer… Mais les éoliennes ne sont pas uniquement implantées sur la terre ferme ! En effet, les éoliennes se propagent également en mer… C’est ce qu’on appelle les éoliennes offshore. L’Europe est le premier marché de l’éolien en mer au monde et la France bénéficie du 2ᵉ gisement éolien en mer en Europe après la Grande-Bretagne. Vous vous demandez comment fonctionne l’énergie de l’éolienne en mer ? Vous êtes au bon endroit. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Fonctionnement de l’éolien offshore et de l’éolien onshore

L’éolienne offshore ou éolienne en mer fonctionne de la même façon qu’une éolienne terrestre… La seule différence notable, c’est son implantation en mer ! L’éolienne offshore permet de convertir la puissance du vent et de ses mouvements en électricité. Ces éoliennes fonctionnent donc sur le même principe que les éoliennes terrestres, aussi nommées éoliennes onshore. Le vent fait tourner les pales des éoliennes qui entraînent un générateur. Ce dernier transforme l’énergie mécanique créée en énergie électrique. Grâce à l’énergie cinétique du vent, les éoliennes créent de l’électricité qui peut être stockée. Comme vous l’aurez compris, l’éolien terrestre et l’éolien en mer semblent identiques… Ou presque ! Bien évidemment, certaines caractéristiques de ces éoliennes diffèrent. Pourquoi ? Car ces éoliennes sont implantées dans un environnement bien particulier comme nous allons le découvrir.

Présentation des éoliennes offshore

L’éolienne offshore est donc une éolienne installée en mer qui génère de l’électricité. Le terme “offshore” signifie “en dehors des côtes”. Si les premières éoliennes offshore étaient des copies des éoliennes terrestres, ce n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, les installations se sont adaptées à la mer. Les développements technologiques ont permis de mettre au point des machines puissantes et robustes, capables de résister à des conditions extrêmes. Généralement, les éoliennes en mer sont installées dans des zones où la profondeur est d’au minimum 40 mètres. Tout comme les éoliennes terrestres, les éoliennes offshore forment des parcs éoliens qui peuvent compter entre 20 à 50 éoliennes.

Même si les éoliennes en mer ressemblent en de nombreux points aux éoliennes terrestres. Certaines de leurs caractéristiques diffèrent. En effet, les éoliennes offshore sont plus robustes et résistantes car les conditions en mer sont différentes des conditions sur terre comme nous allons le découvrir.

Principales caractéristiques des éoliennes en mer

Des éoliennes très puissantes

En mer, les vents sont plus forts, mais aussi plus réguliers que sur terre. Résultat, les éoliennes offshore sont capables de produire jusqu’à 60% de plus que les éoliennes terrestres. Bien évidemment, pour obtenir des rendements élevés, les éoliennes sont équipées de turbines plus imposantes. Ainsi, une éolienne offshore est 2 à 3 fois plus puissante qu’une éolienne onshore.

Des éoliennes au format imposant

Les éoliennes en mer résistent à vents très puissants… Et pour cela, elles ont besoin d’être d’une très grande hauteur. Ainsi, les éoliennes en mer peuvent posséder un diamètre de plus de 150 mètres et peuvent mesurer jusqu’à 176 mètres de hauteur. Les pales des éoliennes sont également plus larges que les éoliennes terrestres, car il y a davantage de mouvements d’air à brasser, il faut donc plus de puissance pour faire fonctionner ces géantes des mers !

Des éoliennes très résistantes

Les éoliennes offshore ont été conçues pour résister à des conditions bien spécifiques. Ainsi, les éoliennes en mer résistent parfaitement à la corrosion. Elles possèdent des capteurs avancés qui permettent de contrôler les systèmes. Les nacelles et les tours sont équipés de technologie permettant de réguler l’humidité et la température, cela dans le but d’éviter tous les risques de corrosion !

Des fondations particulières

Les éoliennes offshore se différencient également des éoliennes terrestres par leurs fondations qui sont adaptées au milieu marin. Ces dernières doivent être ancrées ou enfoncées dans le fond marin. Elles doivent également résister aux tempêtes et aux aléas des mouvements d’eau. Pour poser une éolienne dans les fonds marins, on distingue 3 technologies :

La fondation monopieu : cette fondation est adaptée à des fonds pouvant aller jusqu’à 30 mètres. Facile à installer, l’éolienne est enfoncée dans le sous-sol et peut résister aux vents forts, aux marées et au déferlement de la mer. Cette technologie concerne plus de 90% des éoliennes aujourd’hui installées en mer.

La fondation en jacket : cette fondation repose sur une structure métallique. Elle est parfaitement adaptée pour des profondeurs pouvant aller de 20 à 50 mètres. Ce type de fondation devrait être de plus en courant, car il permet d’exploiter des zones profondes.

La fondation gravitaire : cette fondation est la moins répandue. Elle se compose d’une imposante base en acier ou en béton. La fondation gravitaire permet de résister à des conditions extrêmes.

Le futur des éoliennes en mer : les éoliennes flottantes

Les éoliennes offshore sont puissantes, mais ne permettent pas d’être installées loin des côtes… Mais cette problématique sera bientôt réglée grâce au développement des éoliennes farshore, c’est-à-dire “loin des côtes”, en haute-mer. Ces éoliennes « flottantes » pourront être installées à plus de 30 kilomètres des côtes. Quels avantages ? Plus de place pour installer les éoliennes, mais également de meilleurs rendements… Pourquoi ? Car au large, le vent est plus puissant et aussi plus régulier. Les éoliennes flottantes sont donc l’avenir de l’énergie éolienne en mer. Pour l’heure, ces technologies sont en plein développement même si les premiers champs d’éoliennes flottantes ont déjà vu le jour. En France, en mai dernier, le gouvernement a validé un projet de parc éolien flottant de 250 mégawatts au sud de la Bretagne. L’avenir de l’éolien en mer se trouve bien au large des côtes !

Comme vous l’aurez compris, un parc éolien en mer fonctionne de la même manière qu’un parc éolien terrestre. L’implantation des éoliennes en pleine mer possède de nombreux avantages. En effet, les éoliennes offshore offrent de meilleurs rendements que les éoliennes onshore car les vents marins sont plus puissants et aussi plus réguliers. Aujourd’hui, le développement de l’éolien en mer contribue à lutter contre le changement climatique et il s’agit d’une préoccupation majeure pour l’ensemble de l’Union Européenne. Ainsi, l’éolien offshore et l’éolien farshore devraient largement monter en puissance dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici